Nourrir les oiseaux en hiver : les 3 erreurs à ne surtout pas faire !

En hiver, les ressources alimentaires naturelles se raréfient et il devient plus difficile pour les oiseaux de trouver suffisamment de nourriture pour survivre.

Les températures froides augmentent leurs besoins énergétiques et leur font dépenser plus d’énergie pour se réchauffer. Nourrir les oiseaux pendant cette période peut donc leur apporter un soutien précieux. Mais attention, certaines pratiques peuvent être néfastes pour nos amis à plumes ! Dans cet article, nous allons vous présenter trois erreurs courantes à éviter lorsqu’il s’agit de nourrir les oiseaux en hiver.

Erreur n°1 : Proposer des aliments inadaptés ou dangereux

Il est essentiel de proposer des aliments adaptés aux besoins spécifiques des oiseaux. Certains aliments peuvent être nocifs voire mortels pour eux. Voici quelques exemples d’aliments à éviter :

  • Pain : trop salé et pauvre en nutriments, il peut provoquer des problèmes digestifs chez les oiseaux.
  • Lait : les oiseaux ne possèdent pas l’enzyme nécessaire pour digérer le lactose présent dans le lait, ce qui peut entraîner des troubles digestifs.
  • Aliments salés ou sucrés : ils sont mauvais pour la santé des oiseaux et peuvent causer des problèmes rénaux, hépatiques ou cardiaques.

Privilégiez plutôt les aliments riches en nutriments et adaptés aux oiseaux :

  • Graines de tournesol : très appréciées des mésanges, roitelets et autres passereaux.
  • Noix, amandes et cacahuètes non salées : ces oléagineux sont une excellente source d’énergie pour les oiseaux.
  • Fruits frais ou secs : pommes, raisins secs, baies… Les fruits apportent vitamines et minéraux essentiels à la bonne santé des oiseaux.

Erreur n°2 : Ne pas respecter l’hygiène autour des points de nourrissage

Pour éviter la propagation de maladies, il est impératif de maintenir une bonne hygiène autour des points de nourrissage. Voici quelques règles d’or :

  • Lavez régulièrement vos mangeoires : un nettoyage au moins une fois par semaine avec de l’eau chaude savonneuse permettra d’éliminer les bactéries et les champignons.
  • Changez fréquemment l’eau des abreuvoirs : en hiver, pensez à vérifier que l’eau ne gèle pas et changez-la tous les deux jours pour éviter qu’elle ne devienne un nid à germes.
  • Évitez de surcharger les mangeoires : ne mettez pas trop de nourriture d’un coup, cela évitera que celle-ci ne pourrisse et attire des nuisibles.

Erreur n°3 : Ne pas tenir compte des besoins spécifiques des différentes espèces d’oiseaux

Tous les oiseaux ne se nourrissent pas de la même façon. Certaines espèces préfèrent picorer au sol, tandis que d’autres sont plus à l’aise sur une mangeoire suspendue. Voici quelques conseils pour adapter vos points de nourrissage :

  • Mangeoire suspendue ou plate : les mésanges, pinsons et autres petits passereaux apprécient ce type de mangeoire. Veillez à ce qu’elle soit bien stable et à l’abri du vent.
  • Mangeoire au sol : merles, grives, étourneaux… Certaines espèces sont plus habituées à chercher leur nourriture au sol. Prévoyez un espace dégagé et visible pour leur permettre de s’alimenter en toute sécurité.
  • Boules de graisse : elles sont très appréciées des oiseaux en hiver car elles leur fournissent une importante source d’énergie. Suspendez-les dans un endroit abrité et facilement accessible.

N’oubliez pas que l’important est d’être attentif aux besoins des oiseaux qui fréquentent votre jardin. Observez-les et adaptez-vous à leurs habitudes alimentaires pour leur offrir le meilleur soutien pendant la saison hivernale. Ainsi, vous contribuerez à préserver la biodiversité et aurez le plaisir d’observer de nombreuses espèces d’oiseaux tout au long de l’année.

Armand

Passionné de nature, Armand est un jeune trentenaire qui a la main verte. Grâce à ses connaissances et son expertise en jardinage, vous êtes entre de bonnes mains !

4.8/5 - (25 votes)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Sharing is Caring

Help spread the word. You're awesome for doing it!