DPE et durée de validité : combien de temps reste-t-il valide ? Voici la réglementation !

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est un document obligatoire lors de la vente ou de la location d’un bien immobilier.

Il renseigne sur la consommation énergétique du logement ainsi que sur l’impact environnemental lié aux émissions de gaz à effet de serre. En fournissant ces informations, le DPE permet au futur occupant d’évaluer les coûts énergétiques et les possibles travaux d’amélioration à réaliser.

Durée de validité du DPE : ce qu’il faut savoir

La durée de validité du DPE est fixée à 10 ans. Une fois cette période écoulée, il faudra procéder à un nouveau diagnostic pour actualiser les informations fournies. Cette durée a été choisie afin d’inciter les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique et ainsi améliorer la performance énergétique de leur bien.

Les éléments pris en compte lors du diagnostic

  • La surface et le volume du logement
  • Les matériaux utilisés pour la construction
  • L’isolation thermique des murs, toitures et planchers
  • Le système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire

Tous ces éléments sont analysés par un diagnostiqueur professionnel qui attribue une note allant de A (très économe) à G (très énergivore) au logement.

Les évolutions réglementaires du DPE

La réglementation concernant le DPE évolue régulièrement afin d’améliorer la fiabilité des informations fournies et d’inciter davantage les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Depuis le 1er juillet 2021, plusieurs changements ont été mis en place :

  • Amélioration de la méthode de calcul pour une meilleure précision
  • Prise en compte du confort d’été dans l’évaluation de la performance énergétique
  • Rendre opposable le DPE, c’est-à-dire que les propriétaires peuvent être tenus responsables en cas d’informations erronées

Les conséquences d’un DPE périmé ou erroné

Lorsque le DPE est périmé ou erroné, il peut engendrer des conséquences pour le propriétaire :

  • Des difficultés à vendre ou louer son bien immobilier, car les acheteurs et locataires potentiels sont attentifs à la performance énergétique du logement
  • Un risque de litige avec l’acquéreur ou le locataire si le DPE est rendu opposable et que les informations fournies sont incorrectes

Pour éviter ces situations, il est essentiel de faire appel à un diagnostiqueur certifié qui réalisera un diagnostic fiable et conforme aux exigences réglementaires.

Comment améliorer la performance énergétique de son logement ?

Pour augmenter la valeur de son bien immobilier et réduire ses dépenses énergétiques, plusieurs travaux de rénovation peuvent être envisagés :

  • Améliorer l’isolation des murs, toitures et planchers
  • Optimiser le système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire
  • Installer des équipements économes en énergie (éclairage LED, électroménager performant, etc.)

De nombreuses aides financières sont disponibles pour soutenir les propriétaires dans leurs projets de rénovation énergétique, telles que MaPrimeRénov’, l’éco-prêt à taux zéro ou encore les certificats d’économie d’énergie.

Melie

En tant que rédactrice web, Mélie aime écrire sur des sujets qui lui tiennent à cœur tels que le jardinage et la décoration. Sur Agrapresse, cette plant lover vous partage tous ses conseils pour chouchouter vos plantes et aménager votre jardin à la perfection.

5/5 - (17 votes)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Sharing is Caring

Help spread the word. You're awesome for doing it!