Culture de la poire de terre du Pérou

La poire de terre aussi appelée yacon, est originaire du Pérou qui est le pays qui nous a donné la pomme de terre, cet aliment de notre tradition culinaire, ce légume que nous avons conquis dans toutes nos cuisines et sauces. Essayez aussi l’oca du Pérou, étonnante et stupéfiante ! La poire de terre est unique et est un légume largement méconnu. Elle ne bénéficie pas des retours d’autres légumes comme le panais, le rutabaga, le cerfeuil ou le persil aux racines énormes,…

La poire de terre ressemble, en un sens, à diverses variétés de pommes de terre, notamment celle connue sous le nom de corne de la gatte. Pour sa texture, elle ressemble à celle d’une poire, c’est la raison pour laquelle on l’appelle poire. Sa saveur est un peu sucrée, semblable à celle de la patate douce ou du panais. Dans le jardin, la plante peut atteindre 2 mètres de haut. Les tiges montent en hauteur et sont rugueuses et poilues. En automne, et surtout à la fin de l’été, la plante produit des fleurs jaunes.

La poire de terre, un tubercule au nombreux bienfaits

La poire de terre est riche en inuline, un sucre indigeste qui donne au tubercule sa saveur sucrée. Puisqu’elle n’est ni absorbée ni digérée par notre organisme, la poire de terre est extrêmement économe en énergie et pauvre en calories. L’inuline a également un effet prébiotique qui favorise la croissance des microbes intestinaux bénéfiques. Cela améliore l’absorption des minéraux, renforce le système immunitaire et facilite la digestion.

READ  Tout savoir sur la culture de la graine de moutarde

Ce tubercule est particulièrement fascinant pour les diabétiques, et on le trouve souvent sous forme de jus, de sirop et de poudre.

Planter la poire de terre dans son jardin

Cette plante est très facile à cultiver. On croit que la plante n’a pas de parasites, ni de maladies ! Pour le moment, cela semble réel.

Sa croissance est lente au printemps, mais dès que les températures augmentent en été, la croissance devient extrêmement rapide. Les longues tiges (environ 2 mètres) ressemblent à des topinambours. Les énormes feuilles triangulaires donnent l’apparence d’une plante tropicale. Les petites fleurs jaunes s’épanouissent en septembre.

Où et quand planter la poire de terre ?

Cultivez la poire de terre dans un sol clair, bien drainé et fertile. Donnez-lui un large espace de minimum 1 m, 1,50 m étant l’idéal car elle a besoin d’autant d’espace en largeur qu’en hauteur, en fonction de la richesse du sol.

Soyez patient jusqu’à ce que les gelées soient passées. Entre avril et fin mai selon les régions.

Après avoir reçu les tubercules que vous avez commandés Si les conditions ne sont pas propices pour les planter en pleine terre, vous pouvez conserver les plantes dans de la tourbe ou du terreau dans un endroit protégé du gel.

Procédé de plantation de la poire de terre

Contrairement aux pommes de terre ou au topinambour, nous ne cultivons pas les tubercules produits par les yacons. Pour planter la poire de terre, les souches sont utilisées comme fragments ou on achète des plants dans le commerce.

La plantation se fait en deux temps au printemps.

READ  Entourer votre votre jardin avec une haie de Lauriers Palmes

En mars, plantez les fragments avec un mélange de terre de jardinage et de terreau. Placez-les dans un endroit ensoleillé et frais.

A la mi-mai, vous pouvez mettre vos graines dans votre jardin. Soyez prudent, la poire de terre est une grande plante, vous devez les espacer d’au moins 75 centimètres pour leur permettre de respirer.

Pour une bonne indication, l’efficacité de la poire en terre est telle que 3-4 pieds sont suffisants pour un grand jardin.

Multiplier la poire de terre en divisant les souches

La mi-mars est la période idéale pour multiplier la poire de terre en divisant les souches du tubéreux et en les faisant végéter. Si les morceaux ne sont pas assez gros, ils peuvent être replantés dans des pots, ou dans des caisses remplies de tourbe.

Si les pousses ne sont pas assez développées, les souches peuvent être enterrées dans le sol à la mi-avril ; sinon, il faut attendre 15 jours pour éviter les gelées tardives, qui ne tueront pas la souche, mais feront certainement se rabattre les pousses. A ce stade, les pousses se développent rapidement dans le sol.

Entretien des pieds de poire de terre

La plante préfère un sol amendé et a besoin d’être arrosée fréquemment. Si l’on n’en prend pas soin, la plante atteindra environ un mètre. Si le sol est ajusté avec un arrosage adéquat, la plante atteindra plus de 2 mètres. Donnez-lui de l’espace pour sa croissance.

Récolter et conserver ses poires de terre

La récolte a lieu au moment des premières gelées (souvent en novembre). Avec une fourche à bêcher, tirez doucement la plante vers le haut puis retirez les tubercules.

READ  Quand planter des Haricots Verts pour obtenir des bons résultats ?

Pour que vos tubercules soient en bon état, mettez-les dans un récipient puis recouvrez-les de tourbe ou de sable. Conservez-les à l’abri de la lumière et du gel, dans une cave par exemple.

Il est important de noter qu’après le déterrage, les tubercules présentent une teinte orangée qui s’assombrit au bout d’un certain temps. Ne vous inquiétez pas lorsque vous le voyez chez vous, c’est normal.

5/5