Le Laurier du Portugal : taille, entretien et utilisation

Un peu moins commun que le laurier palme, dont il est très proche, le laurier du Portugal, répandu dans les régions de l’ouest de la France est un bel arbuste aux fleurs et au feuillage magnifiques. Facile à cultiver et ne demandant pas beaucoup de travail, il a un aspect magnifique lorsqu’il est vu isolément et est utilisé pour créer de superbes haies libres ou taillées.

Cette plante dense et à croissance lente peut devenir un petit arbre si elle n’est pas taillée. Les tiges violettes sont ornées de feuilles ovales dentelées et brillantes de couleur vert foncé. Les petites grappes de fleurs blanches parfumées à cinq pétales sont suivies de fruits ovales charnus de couleur violet foncé qui ne doivent pas être mangés..

À savoir pour la plantation d’un laurier du portugal

Le laurier du Portugal, Prunus lusitanica, se plante au printemps ou en automne sans gelée.

Le laurier du Portugal préfère les conditions ensoleillées mais tolère la mi-ombre.

Un mélange de terreau et de terre de jardin convient.

Si vous plantez une haie, laissez un espace suffisant d’un mètre entre chacune d’elles afin de vous assurer que votre Prunus lusitanica se développera sans problème.

Il est important d’arroser régulièrement la première année qui suit la plantation.

READ  Corète du Japon : Une merveille du printemps

Le processus de plantation du laurier du Portugal

La plantation du laurier du Portugal se fait dans un sol meuble en ajoutant du compost dans la terre et en respectant la distance de 80cm à 1m pour former des haies taillées et 1m pour créer des haies libres. Arrosez la plante le premier été par temps sec pour permettre une reprise rapide. Appliquez une petite quantité d’engrais azoté au début du printemps pour aider à stimuler la croissance de la plante.

Rusticité du laurier du Portugal

Le laurier du Portugal peut supporter des températures pouvant atteindre -20 degrés Celsius. Dans les régions plus froides, placez-le dans un endroit protégé, à l’ouest ou au sud.

Multiplier les plants de laurier du portugal

Au mois d’août, coupez des tronçons de 15-20 centimètres semi-hippiques (c’est-à-dire qu’ils ne sont pas encore complètement lignifiés). Coupez la partie herbacée trop molle et ne gardez qu’un seul ensemble de feuilles. Transplantez la plante sous un châssis constitué d’un mélange de terre et de sable. Au printemps suivant, déplacez-la en pépinière et mettez-la en place lorsque les jeunes plants atteignent 30 cm de hauteur.

Procéder à la taille du laurier du Portugal

Le laurier du Portugal est un excellent choix pour une haie qui se prête facilement à la taille et à la réalisation de topiaires. Pour créer une haie de pleine hauteur, taillez les lauriers d’un tiers lorsqu’ils ont récupéré afin de stimuler la croissance des branches qui sont en bas. Utilisez des cisailles pour entretenir les haies bien développées, surtout en juin après la floraison.

READ  Mûrier platane : un magnifique arbre d’ornement

Les maladies du laurier du Portugal

Comme les lauriers palmes, le laurier du Portugal est lui aussi vulnérable à la maladie dite “de la criblure”, qui est causée par la croissance d’un champignon dans des conditions humides. Les feuilles présentent des taches circulaires bordées de rouge avant de devenir noires, signe typique de la maladie. Un traitement à la bouillie bordelaise à l’automne (en fin de végétation) et un second au printemps permettent généralement d’éliminer le problème.

Le laurier du Portugal peut également être affecté par le plomb parasitaire. Les feuilles deviennent ternes et se couvrent de la couleur gris-zinc caractéristique. Cette maladie est beaucoup plus difficile à traiter que les précédentes, et les traitements à la bouillie bordelaise donnent des résultats irréguliers.

5/5