Entourer votre votre jardin avec une haie de Lauriers Palmes

Cette plante que nous appelons lauriers palmes est en fait le laurier-cerise. Elle fait partie de la famille des Rosaceae. Bien qu’elle soit toxique pour les animaux et les humains, elle est assez commune dans les paysages urbains et ruraux, où elle est largement utilisée dans les haies. Il s’agit d’un feuillage brillant, vert et persistant, et de feuilles coriaces comme celles des lauriers. Cependant, contrairement à ce que son nom suggère, il fait partie du genre Prunus. Jetons un coup d’œil à cette plante et aux exigences en termes d’exposition au sol, de taille et d’entretien.

Les Lauriers palmes sont des arbustes de haie par excellence

Les lauriers palmes se distinguent par leur port buissonnant, plutôt étalé. Son taux de croissance est assez rapide. Il peut atteindre jusqu’à 8 mètres de hauteur et jusqu’à 2 à 3 m de largeur. Les feuilles sont d’un vert foncé continu. Les feuilles simples en position alternée sont coriaces, oblongues brillantes en haut, et plus ternes et claires en bas, et légèrement dentées. Les pétioles sont petits et jaunes. Le tronc est lisse presque noir, et l’aspect légèrement triste.

Les minuscules fleurs blanches qui sont disposées en épis d’environ 10 centimètres, placés dans les feuilles axiales, émettent un parfum légèrement sucré et attirent les insectes qui sont à la recherche de nourriture. Les fruits noirs et rouges, d’une taille comparable à celle des petites cerises, sont repérés aux mois de septembre et octobre. Une taille répétée peut empêcher la formation des fruits et des fleurs.

La plantation des lauriers palmes

Les lauriers palmes sont extrêmement résistants au gel (-20°C) et simples à cultiver. Ils ne sont pas particulièrement exigeants en termes de sol et d’exposition, même s’ils préfèrent la mi-ombre. Ils ont besoin d’un sol riche et bien drainé, sec, mais pas trop calcaire. Le sol calcaire rend les feuilles plus claires et provoque une chlorose.

READ  Décorer votre jardin avec un arbre japonais !

Mais vous devez veiller à avoir les deux côtés facilement accessibles afin de pouvoir le tailler régulièrement. La force de pousse des lauriers palmes exige une grande prudence, à moins de choisir un type moins vigoureux comme Otto Luyken ou Hebbergii, ou d’opter pour le laurier du Portugal.

Quand et où planter des lauriers palmes ?

Le laurier palme se cultive de préférence en automne ou au printemps. On peut le trouver en pot ou en motte. Ne le plantez pas si vous êtes dans une région où le sol est calcaire et très crayeux : il risque de prendre une couleur jaunâtre et les feuilles pourraient chloroser. Choisissez une zone ensoleillée ou même une zone semi-ombragée. Choisissez une plantation d’automne, qui est plus bénéfique pour les racines pendant l’hiver.

L’entretien des lauriers palmes

Un arrosage régulier, surtout en été, est indispensable pendant la première année qui suit la plantation de vos lauriers palmes.

Il n’est pas nécessaire de fertiliser les lauriers palmes si vous souhaitez vous assurer que votre plante ne pousse pas trop, cependant, vous devez penser à l’arroser pendant les deux premières années. La plante reste luxuriante à sa base lorsqu’elle est coupée régulièrement et qu’elle reçoit suffisamment de lumière du soleil, ce qui explique son utilisation très répandue comme plante de haie.

Taille des lauriers palmes

Très apprécié pour sa rapidité de croissance, c’est une plante qui grandit à vue d’œil. Les lauriers palmes nécessitent une ou deux tailles annuelles, notamment lorsqu’ils sont plantés en haie. Cette tâche ne pose aucun problème. Mais, il est essentiel de respecter les périodes de taille qui sont la première en mai, et la suivante en septembre. Il est conseillé d’utiliser un sécateur car le taille-haie abimerait davantage que les feuilles.

READ  Bordures de jardin : Comment bien la choisir ?

Quelque temps après la taille, si elle n’a pas été effectuée avec soin, le laurier palme peut devenir extrêmement lourd. Il est crucial d’effectuer une taille en profondeur qui doit être réalisée en mars. De cette manière, le jardinier rééquilibre l’ensemble de la plante. Le laurier-cerise apparaît beaucoup mieux après ce nettoyage massif. Il est conseillé de choisir une taille régulière chaque année, plutôt qu’une taille drastique tous les trois ou quatre ans.

Les maladies et désavantages des lauriers palmes

Très résistant, le laurier palme est tout de même sujet aux attaques fongiques. Une taille mal réalisée, ou des plantes trop serrées, favorisent la propagation des champignons. L’oïdium perforant est un champignon extrêmement fréquent, tout comme le verticillium. Prenez des mesures préventives pour les éviter : nourrissez correctement vos plantes pour qu’elles se développent, évitez les coupes non soignées qui les affaiblissent et augmentent les portes d’entrée des maladies. Aérez vos plantes pour qu’elles puissent laisser entrer le soleil et le vent.

La toxicité des lauriers palmes

Le laurier palme, parfois appelé laurier-cerise, libère du cyanure, qui ne doit pas être consommé.

Certains herbivores peuvent en mourir, mais d’autres, comme les chiens, peuvent aussi être extrêmement affectés par l’ingestion de branches, de feuilles ou même de fruits des lauriers palmes.

5/5