Quelle est la réglementation pour la construction d’une terrasse : êtes-vous aux normes ?

La construction d’une terrasse de jardin est un projet qui peut transformer votre espace extérieur en un véritable havre de paix.

Avant de vous lancer dans cette aventure, il est essentiel de connaître les réglementations et autorisations nécessaires en France. Dans cet article, nous allons vous fournir toutes les informations dont vous avez besoin pour mener à bien votre projet.

Les différentes catégories de terrasses et leur réglementation

En fonction de la taille et du type de terrasse que vous souhaitez construire, les réglementations peuvent varier. Il existe trois grandes catégories de terrasses :

  • Les terrasses non couvertes : Elles sont soumises à la loi relative à la surface taxable si elles dépassent 20 m² et 60 cm de hauteur. Dans ce cas, une déclaration préalable doit être déposée en mairie.
  • Les terrasses couvertes : Elles sont soumises à la même législation que les terrasses non couvertes si elles dépassent 20 m² et 60 cm de hauteur, mais également si leur couverture dépasse 1,80 mètre.
  • Les terrasses surélevées ou semi-enterrées : Elles sont soumises aux règles d’urbanisme locales (PLU) et parfois également au code civil si elles sont mitoyennes ou en limite de propriété.

Les autorisations à obtenir avant de construire une terrasse de jardin

Avant de commencer la construction d’une terrasse, il est important de vérifier si vous devez obtenir certaines autorisations. Voici les principales démarches à effectuer :

  1. Vérifier le Plan Local d’Urbanisme (PLU) : Il s’agit du document qui régit les règles d’urbanisme dans votre commune. Vous y trouverez des informations sur les éventuelles contraintes liées aux terrasses (hauteur maximale, matériaux autorisés, distance par rapport aux limites de propriété, etc.).
  2. Déclarer votre projet en mairie : Selon la taille et le type de votre terrasse, vous devrez peut-être déposer une déclaration préalable ou un permis de construire auprès de votre mairie. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des services compétents pour connaître les démarches à suivre.
  3. Obtenir l’accord des voisins : Si votre terrasse est mitoyenne ou en limite de propriété, il est possible que vous deviez obtenir l’accord écrit de vos voisins pour pouvoir construire. Cette démarche est primordiale pour éviter tout litige ultérieur.

Les astuces pour respecter la réglementation et faciliter l’obtention des autorisations

Pour simplifier vos démarches et respecter la réglementation française concernant la construction d’une terrasse de jardin, voici quelques conseils pratiques :

  • Optez pour une terrasse de moins de 20 m² : En effet, si votre terrasse ne dépasse pas cette surface et qu’elle respecte les autres critères (hauteur inférieure à 60 cm, couverture inférieure à 1,80 m), vous n’aurez pas besoin de déclaration préalable ni de permis de construire.
  • Consultez le PLU : Prenez le temps d’étudier les règles d’urbanisme locales pour adapter votre projet en conséquence et éviter toute mauvaise surprise.
  • Privilégiez des matériaux conformes : Certains PLU imposent l’utilisation de matériaux spécifiques pour les terrasses. Veillez donc à choisir des matériaux qui respectent ces contraintes.

En suivant ces recommandations et en vous informant sur les réglementations et autorisations nécessaires pour la construction d’une terrasse de jardin en France, vous pourrez mener à bien votre projet en toute sérénité. N’oubliez pas que chaque commune peut avoir des règles spécifiques, il est donc important de se renseigner auprès des services compétents avant de commencer les travaux.

Nadege

Passionnée par la faune et la flore depuis petite, Nadège est une grande adepte du jardinage. Toujours à la recherche de nouvelles variétés de plantes à cultiver, elle met aujourd’hui sa curiosité et son amour de la nature au cœur de ses écrits.

5/5 - (17 votes)

Partager cet article

Sharing is Caring

Help spread the word. You're awesome for doing it!