Pourquoi récolter des graines sauvages ?

Lors de vos promenades à la campagne, vous vous êtes surpris à admirer la beauté des superbes fleurs des champs et souhaitez en planter dans votre jardin. Avec l’importante diversité de graines sauvages, vous apporterez des plantations uniques à votre jardin tout en profitant des magnifiques couleurs que vous offriront ces fleurs et plantes. En plantant des graines sauvages, vous obtiendrez des fleurs aux formes et aux couleurs incongrues. La plupart des graines sauvages s’adaptent parfaitement aux conditions climatiques et au type de sol dans lequel elles sont cultivées.

Récoltez les graines sauvages pour protéger les plantations de fleurs

Que vous souhaitiez parsemer votre jardin d’une multitude de fleurs sauvages ou que vous désiriez remplir vos jardinières, il sera nécessaire de récupérer les graines sauvages directement dans les champs. Pour apporter un peu de gaieté et de couleurs à votre extérieur, veillez à ne pas arracher les plants sauvages du champ dans lequel ils poussent pour les replanter dans votre jardin. En tant qu’espèces protégées, les graines sauvages doivent être récoltées en vue d’être replantées et donner de nouvelles pousses aussi belles que celles d’origine.

Apportez une touche automnale à votre extérieur

Avec l’arrivée de l’automne, glands, marrons et châtaignes font leur apparition et décorent les rues et les jardins. Arborant les jolies couleurs de l’automne comme le rouge, l’orange et le jaune, les arbres perdent également leurs feuilles ainsi que leurs graines. C’est l’occasion de récupérer les graines sauvages en meilleur état, qui ne sont ni percés ni rongés, et de les stocker dans des bocaux. Munissez-vous de tout type de pots et remplissez le fond de sable et d’un mélange de terre et de terreau. Par la suite, nous vous conseillons d’arroser légèrement vos graines, de les protéger à l’aide d’un sac en plastique et de les laisser reposer à l’abri de l’humidité et de la chaleur durant plusieurs semaines. À l’arrivée du printemps, viendra le moment de semer vos graines et d’en prendre le plus grand soin pour profiter pleinement de votre récolte à la fin de l’été.

READ  L’aubergine blanche : une variété méconnue

Quelle graine sauvage semer dans son jardin ?

Si vous hésitez entre plusieurs types de graines à semer dans votre jardin, vous pouvez commencer par les fleurs appelées les belles sauvageonnes. Celles-ci sont notamment représentées par le coquelicot, le bleuet et la nielle des blés.

Le coquelicot

À l’origine, le coquelicot se trouvait principalement dans les champs de céréales alors qu’à l’heure actuelle, vous pouvez aussi bien le récolter sur les chantiers de construction que sur les voies de chemin de fer. Avec leur couleur noire, les graines de coquelicot sont facilement reconnaissables et ont tendance à germer au cours du mois d’octobre, et plus particulièrement sur de la terre retournée. Pour apercevoir leurs premières plantules, ou jeunes pousses, il faudra patienter jusqu’en hiver.

Le bleuet

Prenant ses origines dans les régions méditerranéennes, le bleuet a progressivement fait son apparition dans les champs de blé, d’orge et de seigle européens. En effet, les laboureurs entretenaient son semis puisque les graines de bleuet avaient pris place dans les sacs de blé transportés d’un pays à un autre.

La nielle des blés

Faisant partie de la famille des œillets, la nielle des blés a fait sa première apparition dans les champs de blé européens. Très peu cultivée à l’heure actuelle, la nielle des blés est une graine plutôt toxique qui a tendance à disparaitre de plus en plus des plantations.

5/5