Composteur ouvert ou fermé : 4 erreurs à ne surtout pas faire !

Le compostage est une méthode écologique et économique pour valoriser vos déchets organiques.

Pour bien réussir cette opération, il faut choisir entre un composteur ouvert et un composteur fermé.

Choisir entre composteur ouvert ou fermé : les avantages et inconvénients

Chacun présente des avantages et des inconvénients :

  • Composteur ouvert : il est généralement plus économique à l’achat, permet une meilleure aération du compost, mais peut attirer les nuisibles et dégager des odeurs.
  • Composteur fermé : il est plus coûteux à l’achat, mais offre une meilleure isolation thermique et limite les odeurs ainsi que la prolifération des animaux indésirables.

Dans les deux cas, certaines erreurs doivent être évitées pour obtenir un compost de qualité.

Erreur n°1 : Ne pas respecter l’équilibre entre déchets verts et bruns

Pour un compost bien équilibré, il faut respecter la proportion de déchets verts (riches en azote) et de déchets bruns (riches en carbone). Une bonne répartition permet d’accélérer le processus de décomposition tout en limitant les mauvaises odeurs. Voici quelques exemples de déchets verts et bruns :

  • Déchets verts : épluchures de légumes, marc de café, tontes de gazon, etc.
  • Déchets bruns : feuilles mortes, branches broyées, carton non-imprimé, paille, etc.

Le ratio idéal est d’environ 2/3 de déchets bruns pour 1/3 de déchets verts. N’hésitez pas à ajuster cette proportion en fonction des résultats obtenus.

Erreur n°2 : Ne pas aérer suffisamment le compost

Une bonne aération du compost est essentielle pour permettre aux micro-organismes responsables de la décomposition de travailler efficacement. Dans un composteur fermé, il est important d’ouvrir régulièrement le couvercle et de mélanger le contenu avec une fourche ou un outil spécifique. Dans un composteur ouvert, l’aération se fait naturellement, mais il est tout de même conseillé de remuer le tas de temps en temps.

Erreur n°3 : Ne pas surveiller l’humidité du compost

Un bon compost doit être légèrement humide pour favoriser la décomposition. Si le compost est trop sec, ajoutez de l’eau en petite quantité ou incorporez des déchets verts. Si le compost est trop humide, ajoutez des déchets bruns pour absorber l’excès d’eau et éviter la formation de mauvaises odeurs. N’oubliez pas que l’humidité doit être contrôlée régulièrement, surtout dans un composteur fermé.

Erreur n°4 : Composter des déchets inappropriés

Certains déchets ne doivent pas être compostés, car ils sont nuisibles pour le processus de décomposition ou pour votre jardin. Voici une liste non-exhaustive de déchets à éviter :

  • Viandes, poissons, produits laitiers : ils attirent les nuisibles et dégagent des odeurs désagréables.
  • Mauvaises herbes en graines : elles peuvent germer dans votre compost et envahir votre jardin.
  • Végétaux malades : ils peuvent transmettre leurs maladies à vos plantes.

En évitant ces erreurs courantes et en respectant les bonnes pratiques du compostage, vous obtiendrez un compost de qualité, riche en nutriments pour vos plantations. Alors n’attendez plus, adoptez le geste écolo et compostez !

Catherine

Jeune retraitée, Catherine profite de ce nouveau temps libre pour vivre pleinement sa passion pour la nature et le jardinage. Ses précieux conseils vous aideront à cultiver tous les légumes et plantes dont vous rêvez !

4/5 - (19 votes)

Partager cet article

Sharing is Caring

Help spread the word. You're awesome for doing it!