Quel est ce type de bois à ne surtout pas mettre dans votre cheminée ? Ne faites plus l’erreur !

Le choix du bois pour alimenter votre cheminée ou votre poêle est primordial pour profiter pleinement de la chaleur et éviter les désagréments.

Un mauvais choix peut avoir des conséquences néfastes sur la performance de chauffage, la durée de vie de votre appareil et même sur votre santé. Dans cet article, nous vous expliquerons pourquoi certains types de bois doivent être évités et comment faire le bon choix.

Le bois résineux : un ennemi pour votre cheminée

Le type de bois à ne surtout pas mettre dans votre cheminée est le bois résineux. Les résineux sont des arbres comme le pin, le sapin, l’épicéa ou encore le mélèze. Ces essences présentent plusieurs inconvénients majeurs lorsqu’elles sont utilisées dans une cheminée :

  • La forte teneur en résine : Les résineux contiennent une grande quantité de résine qui, lorsqu’elle brûle, dégage des particules nocives pour la santé et l’environnement.
  • La formation de créosote : La combustion des résines entraîne la formation de créosote, une substance épaisse et collante qui se dépose sur les parois du conduit de fumée, obstruant progressivement son passage. Cela augmente les risques d’incendie et réduit l’efficacité de votre cheminée.
  • La pollution atmosphérique : La combustion des résineux dégage une quantité importante de fumée et de particules fines, qui contribuent à la pollution atmosphérique et peuvent provoquer des problèmes respiratoires chez les personnes sensibles.

Les autres types de bois à éviter

Bien que les résineux soient le principal type de bois à éviter, il existe d’autres essences qui ne sont pas recommandées pour être utilisées dans votre cheminée :

  • Le bois traité : Les bois traités chimiquement, comme les palettes ou les planches de construction, peuvent dégager des substances toxiques lorsqu’ils sont brûlés. Évitez donc de les utiliser comme combustible.
  • Les bois peints ou vernis : Les produits chimiques présents dans la peinture et le vernis peuvent également être nocifs lorsqu’ils sont brûlés. Privilégiez donc le bois brut.
  • Le bois humide : Un bois trop humide dégage une grande quantité de fumée et produit moins de chaleur. Assurez-vous que votre bois est bien sec avant de l’utiliser (taux d’humidité inférieur à 20%).

Faire le bon choix pour profiter pleinement de votre cheminée

Pour profiter au maximum du rendement énergétique et limiter les risques liés à l’utilisation de votre cheminée, privilégiez les essences de bois dur comme le chêne, le hêtre, le frêne ou l’érable. Ces essences offrent une combustion plus lente et plus régulière, produisant une chaleur constante et agréable.

Quelques conseils pratiques pour bien choisir votre bois :

  • Achetez du bois certifié PEFC ou FSC, qui garantit une gestion durable des forêts.
  • Stockez votre bois dans un endroit sec et aéré pour favoriser son séchage et éviter qu’il ne pourrisse.
  • Pensez à faire ramoner votre cheminée au moins une fois par an pour éviter les risques d’incendie liés à l’accumulation de créosote.

En suivant ces conseils et en évitant les types de bois mentionnés précédemment, vous profiterez au mieux de la chaleur et du confort offerts par votre cheminée tout en minimisant les risques pour votre santé et l’environnement. Alors n’hésitez plus, choisissez le bon bois et faites de longues soirées au coin du feu !

Armand

Passionné de nature, Armand est un jeune trentenaire qui a la main verte. Grâce à ses connaissances et son expertise en jardinage, vous êtes entre de bonnes mains !

5/5 - (22 votes)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Sharing is Caring

Help spread the word. You're awesome for doing it!