Peut-on planter dans le jardin en période de gel ?

Fin automne, début hiver arrivent le froid, la pluie, le vent et surtout le gel. Ainsi, il est parfois difficile de savoir ce que l’on peut planter et comment lors de cette période. Si certaines plantes fleurissent toute l’année, même sous les basses températures de la période hivernale, est-il pour autant possible de planter dans son jardin lorsqu’il gèle ?

Les dégâts du gel sur les plantes

Les mois les plus froids peuvent s’avérer être une période difficile pour les jardiniers les moins préparés. Il est en effet connu que le gel possède des effets néfastes sur nos plantations. Comme nous, les plantes exposées au grand froid peuvent souffrir de gerçures, des brûlures dues au gel. La formation de cristaux de glace dans les tissus cellulaires des plantes peut entraîner la mort d’ilots cellulaires, ce qui engendre la formation de taches brunes. Nécrose, perforation des feuilles, éclatement des tiges ou déformations sont d’autres effets négatifs du froid dans notre jardin.

Le gel devient ainsi dangereux lorsque les cristaux de glace ont le temps d’atteindre les cellules des plantes. Cela dépend donc de la vitesse de refroidissement. Si le refroidissement est lent (de quelques degrés par heure) alors pas de craintes pour vos plantes, la glace ne se formera qu’à l’extérieur des cellules. Si au contraire la température descend rapidement, les cristaux de glace pourront avoir des effets irréversibles sur les végétaux.

Un problème de surface

Pourtant, en prenant ses précautions, il peut être envisageable de planter en période de grand froid. En effet, la terre n’est pas forcément un frein au jardinage, car le sol peut être gelé seulement en surface, notamment au début de l’hiver. Les racines peuvent alors continuer à se développer en profondeur, là où la terre est plus chaude.

READ  Le camélia du Japon : un arbuste à la floraison épatante

Période de gel ne veut d’ailleurs pas forcément dire sol gelé. Si la partie aérienne des plantes est endormie lors de cette période hivernale, le système racinaire peut quant à lui continuer à croître. Ainsi, le problème se situerait plutôt au niveau du pot. S’il est en contact direct avec l’extérieur et le gel, la motte risquerait de geler et d’endommager les racines. Il peut être envisagé de garder ses plantes dans un lieu tempéré avant de les planter pour que la motte ne gèle pas.

Plantez les bulbes de printemps et les plantes vendues en conteneur

Lorsque que la période de gel arrive, et que la terre est encore suffisamment chaude, vous avez la possibilité d’effectuer quelques plantations. Optez pour des arbustes ou des bulbes de printemps comme les tulipes, les crocus, les jacinthes, les jonquilles… À l’inverse, ne tentez pas de planter des bulbes d’été, trop sensibles au froid.

Les plantes en conteneur peuvent quant à elle être plantées à n’importe quel moment de l’année. En effet, contrairement aux plantes à racines nues, les plantes en conteneur risquent moins d’être endommagées.

Un petit conseil lors de la plantation en période de gel : il faut choisir l’endroit le plus optimal pour planter. L’emplacement idéal serait une zone abritée dans le jardin ou près d’un mur afin de protéger au mieux la plante du froid et du gel. De plus, il est déconseillé de trop arroser les plantes en cette période dans le but de ne pas les fragiliser en les emprisonnant dans la glace.

READ  Tout savoir sur la culture de la graine de moutarde

Fin automne, début hiver arrivent le froid, la pluie, le vent et surtout le gel. Ainsi, il est parfois difficile de savoir ce que l’on peut planter et comment lors de cette période. Si certaines plantes fleurissent toute l’année, même sous les basses températures de la période hivernale, est-il pour autant possible de planter dans son jardin lorsqu’il gèle ?

Les dégâts du gel sur les plantes

Les mois les plus froids peuvent s’avérer être une période difficile pour les jardiniers les moins préparés. Il est en effet connu que le gel possède des effets néfastes sur nos plantations. Comme nous, les plantes exposées au grand froid peuvent souffrir de gerçures, des brûlures dues au gel. La formation de cristaux de glace dans les tissus cellulaires des plantes peut entraîner la mort d’ilots cellulaires, ce qui engendre la formation de taches brunes. Nécrose, perforation des feuilles, éclatement des tiges ou déformations sont d’autres effets négatifs du froid dans notre jardin.

Le gel devient ainsi dangereux lorsque les cristaux de glace ont le temps d’atteindre les cellules des plantes. Cela dépend donc de la vitesse de refroidissement. Si le refroidissement est lent (de quelques degrés par heure) alors pas de craintes pour vos plantes, la glace ne se formera qu’à l’extérieur des cellules. Si au contraire la température descend rapidement, les cristaux de glace pourront avoir des effets irréversibles sur les végétaux.

Un problème de surface

Pourtant, en prenant ses précautions, il peut être envisageable de planter en période de grand froid. En effet, la terre n’est pas forcément un frein au jardinage, car le sol peut être gelé seulement en surface, notamment au début de l’hiver. Les racines peuvent alors continuer à se développer en profondeur, là où la terre est plus chaude.

READ  Que faire des pommes de pin tombées ?

Période de gel ne veut d’ailleurs pas forcément dire sol gelé. Si la partie aérienne des plantes est endormie lors de cette période hivernale, le système racinaire peut quant à lui continuer à croître. Ainsi, le problème se situerait plutôt au niveau du pot. S’il est en contact direct avec l’extérieur et le gel, la motte risquerait de geler et d’endommager les racines. Il peut être envisagé de garder ses plantes dans un lieu tempéré avant de les planter pour que la motte ne gèle pas.

Plantez les bulbes de printemps et les plantes vendues en conteneur

Lorsque que la période de gel arrive, et que la terre est encore suffisamment chaude, vous avez la possibilité d’effectuer quelques plantations. Optez pour des arbustes ou des bulbes de printemps comme les tulipes, les crocus, les jacinthes, les jonquilles… À l’inverse, ne tentez pas de planter des bulbes d’été, trop sensibles au froid.

Les plantes en conteneur peuvent quant à elle être plantées à n’importe quel moment de l’année. En effet, contrairement aux plantes à racines nues, les plantes en conteneur risquent moins d’être endommagées.

Un petit conseil lors de la plantation en période de gel : il faut choisir l’endroit le plus optimal pour planter. L’emplacement idéal serait une zone abritée dans le jardin ou près d’un mur afin de protéger au mieux la plante du froid et du gel. De plus, il est déconseillé de trop arroser les plantes en cette période dans le but de ne pas les fragiliser en les emprisonnant dans la glace.

Laisser un commentaire