Comment faire du compost en hiver ?

Le processus de compostage de ses déchets végétaux dans le jardin est une manière efficace et biologique de créer de l’engrais naturel. Épluchures de légumes, feuilles mortes, coquilles d’œufs… tous les déchets biodégradables peuvent être récupérés et assemblés pour créer un compost. En hiver, avec la chute des températures et les risques de gel, vous vous demandez peut-être s’il est encore possible de mettre en place un compost à l’extérieur ? En réalité, rien ne vous empêche de créer ou de maintenir un compost pendant la saison hivernale, à condition de bien connaître les recommandations qui s’appliquent dans ces conditions plus difficiles.

Comment créer un compost dans son jardin ?

Pour les plantes du jardin, le compost est une mine d’or ! Source de nombreux minéraux, le compost agit comme un véritable engrais naturel. Lorsqu’il est mélangé au sol de votre potager, il est capable de nourrir profondément les plantes de votre jardin. En intérieur, il peut également faire office de terreau pour vos pots.

Des bacs pour faire du compost dans le jardin

Pour aménager un compost dans votre jardin, deux solutions s’offrent à vous : le compostage en tas et en bac. Dans le premier cas, il vous suffit d’attribuer une petite portion de votre jardin au dépôt de vos déchets végétaux. Déposés à même le sol, de préférence à l’ombre et à l’abri du vent, ces déchets pourront ensuite être entassés les uns sur les autres pour former un ou plusieurs tas.

READ  Comment protéger son potager quand il neige

En optant pour le composteur en bois, vous pourrez alors isoler vos déchets naturels du sol et mieux les protéger de la pluie ou du soleil. Une fois que vous aurez fait votre choix, il ne vous restera plus qu’à brasser de temps en temps votre compost à l’aide d’une fourche, à vérifier le niveau d’humidité, à aérer les couches et à attendre qu’il mûrisse avant de pouvoir l’utiliser. Le processus de compostage sera par ailleurs effectué grâce à l’action d’organismes divers comme les vers de terre et les bactéries.

Peut-on faire du compost en hiver ?

Malgré les idées reçues, il est tout à fait possible d’entretenir un compost pendant l’hiver. Bien que le compostage soit plus facile en été, du fait de l’action de la chaleur sur la décomposition des déchets, l’hiver ne vous empêche pas de poursuivre le processus à un rythme moins soutenu. En effet, le froid va inévitablement ralentir la formation de votre compost, mais sans pour autant le détruire entièrement.

Pour espérer faire perdurer votre compost au-delà de l’hiver, vous devrez toutefois prêter attention à quelques recommandations incontournables : le protéger au mieux du froid et l’alimenter avec des déchets adaptés à cette décomposition ralentie. Concernant le second point, notez que vous devez privilégier les déchets qui se décomposent rapidement comme les épluchures de légumes (betteraves, carottes, navets, etc.). Enfin, sachez que vous ne devez jamais remuer votre compost pendant l’hiver puisque vous pourriez détruire le développement des micro-organismes, déjà fragilisé par le froid. En réalité, il est conseillé d’attendre le retour des beaux jours pour recommencer à aérer le compost.

READ  Semis de tomates en février : les conseils pour réussir

Les épluchures de légumes pour le compostage

Comment protéger un compost durant l’hiver ?

Maintenant que vous savez que votre compost peut résister à l’hiver, il est essentiel de s’intéresser aux techniques qui existent pour le protéger efficacement du froid hivernal et du gel. Pour cela, ces quelques astuces sont à connaître :

  • Le recouvrir d’une masse morte : feuilles mortes, paille… ces déchets biodégradables peuvent aussi être utilisés pour couvrir le tas formé par votre compost de jardin. Pour optimiser la protection, appliquez une couche épaisse sur le dessus et les côtés de votre compost.
  • Reformer un compost abîmé : pendant l’hiver, il se peut que des animaux viennent gratter votre compost (chats, souris, etc.). Les creux créés par ces animaux pourraient mener à la perte de votre compost extérieur. Pour éviter ces désagréments, il est conseillé de surveiller de temps en temps votre compost et de reboucher les éventuels trous détectés.

En appliquant ces deux conseils, vous pourrez renforcer votre compost et l’aider à perdurer pendant tout l’hiver. Le printemps venu, votre compost pourra retrouver toute sa puissance et vous permettre d’alimenter vos sols avec un engrais naturel redoutable !

Laisser un commentaire