Les cendres de bois : pourquoi il ne faut absolument pas les utiliser sur ces plantes !

L’utilisation de la cendre de bois comme fertilisant est une pratique courante dans le jardinage, mais toutes les plantes n’apprécient pas cet apport.

Dans cet article, nous explorerons les raisons pour lesquelles certaines plantes réagissent mal à la cendre de bois et identifierons spécifiquement celles qui devraient l’éviter.

La cendre de bois : un fertilisant naturel aux multiples usages

La cendre de bois est souvent utilisée comme fertilisant naturel dans les jardins, et ce, pour diverses raisons. Elle peut notamment :

  • Amender le sol en apportant des minéraux et des éléments nutritifs essentiels
  • Réguler le pH du sol en réduisant son acidité
  • Aider à lutter contre certaines maladies fongiques et parasites

Malgré ces nombreux avantages, il convient de préciser que toutes les plantes ne réagissent pas de la même manière à cet amendement. Certaines espèces peuvent même être sensibles à la cendre de bois, d’où l’importance de bien connaître ses effets sur vos cultures avant de l’utiliser.

Les plantes qui n’apprécient pas la cendre de bois

Pour assurer une utilisation optimale du fertilisant et éviter tout risque pour vos végétaux, voici une liste non exhaustive des plantes qui n’aiment pas la cendre de bois :

  • Les plantes acidophiles (qui préfèrent un sol acide) : rhododendron, azalée, camélia, hortensia bleu, bruyère, etc.
  • Les légumes-feuilles tels que les épinards et les blettes, qui craignent un excès de potassium présent dans la cendre
  • Les légumineuses (haricots, pois, lentilles), dont la croissance peut être affectée par des sols trop alcalins

Savoir doser et utiliser la cendre de bois avec précaution

Même si certaines plantes tolèrent bien l’apport de cendre de bois, il est essentiel de respecter quelques précautions d’usage pour éviter tout déséquilibre du sol. Voici quelques conseils pour une utilisation responsable :

  • Vérifier le pH du sol avant d’appliquer la cendre : si votre sol est déjà neutre ou basique (pH supérieur à 7), l’ajout de cendres pourrait nuire à certaines cultures
  • Doser avec parcimonie : une application trop généreuse peut provoquer un excès de potassium ou rendre le sol trop alcalin, ce qui nuit aux plantes et aux micro-organismes du sol
  • Éviter d’utiliser la cendre en grande quantité sur les jeunes plants ou les semis, car elle peut être caustique et brûler les racines délicates

Alternatives à la cendre de bois pour fertiliser vos plantes sensibles

Si vous souhaitez enrichir le sol autour de vos plantes sensibles à la cendre de bois, plusieurs alternatives peuvent être envisagées :

  • Pour les plantes acidophiles, privilégiez des amendements organiques spécifiques tels que le terreau de feuilles, l’écorce de pin compostée ou le sulfate d’ammonium
  • Pour les légumes-feuilles, optez plutôt pour du compost bien décomposé, riche en éléments nutritifs et en matière organique
  • Les légumineuses profitent généralement de l’apport d’un inoculant à base de bactéries fixatrices d’azote pour favoriser leur croissance sans perturber le pH du sol

En somme, la cendre de bois peut être un fertilisant efficace pour nombre de plantes et cultures, mais il est important de bien connaître les besoins spécifiques de chaque espèce avant de l’utiliser. En respectant les dosages et en privilégiant des alternatives adaptées aux plantes sensibles, vous assurerez ainsi une croissance optimale et un jardin harmonieux.

Catherine

Jeune retraitée, Catherine profite de ce nouveau temps libre pour vivre pleinement sa passion pour la nature et le jardinage. Ses précieux conseils vous aideront à cultiver tous les légumes et plantes dont vous rêvez !

5/5 - (27 votes)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Sharing is Caring

Help spread the word. You're awesome for doing it!