Le bouturage à bois sec : 5 étapes indispensables à suivre pour le réussir !

Le bouturage à bois sec est une méthode de multiplication des plantes qui consiste à prélever une partie d’une plante mère, généralement une branche, pour en créer une nouvelle.

Cette technique présente plusieurs avantages : elle est économique, facile à réaliser et permet de conserver les caractéristiques de la plante d’origine. L’hiver est la période idéale pour pratiquer le bouturage à bois sec, car les plantes sont au repos et les branches sont suffisamment mûres.

Le choix des branches : un élément clé pour la réussite du bouturage

Avant de vous lancer dans le bouturage à bois sec, il est essentiel de sélectionner les bonnes branches sur la plante mère. Voici quelques critères à prendre en compte :

  • Choisissez des branches saines et vigoureuses, sans signe de maladie ou de parasite.
  • Privilégiez les branches issues d’une croissance récente (de l’année) et présentant un diamètre d’environ 1 cm.
  • Optez pour des rameaux bien aoûtés, c’est-à-dire ayant achevé leur croissance et dont l’écorce a pris une teinte brunâtre.

La préparation des boutures : étape cruciale pour favoriser l’enracinement

Une fois les rameaux sélectionnés, il est temps de les préparer pour optimiser leur reprise. Voici les étapes à suivre :

  1. Coupez les rameaux en sections de 20 à 30 cm de longueur, avec une coupe nette et propre.
  2. Identifiez la base de la bouture (partie la plus proche du tronc) et taillez-la en biseau pour faciliter l’absorption de l’eau et des nutriments.
  3. Supprimez les feuilles et les bourgeons situés sur la partie inférieure de la bouture (environ un tiers).
  4. Si vous le souhaitez, appliquez une hormone de bouturage sur la base de la bouture pour stimuler l’enracinement.

La plantation des boutures : un milieu favorable pour favoriser leur reprise

Afin d’offrir les meilleures conditions à vos boutures, voici quelques conseils pour réussir leur plantation :

  • Préparez un substrat léger et bien drainant, composé de terreau et de sable ou perlite.
  • Creusez des trous espacés d’au moins 10 cm dans le substrat et plantez-y délicatement les boutures.
  • Tassez légèrement autour des tiges pour assurer un bon contact entre le substrat et la base des boutures.
  • Arrosez régulièrement mais sans excès pour maintenir une humidité constante.

L’emplacement idéal : offrez à vos boutures un environnement propice à leur croissance

Le choix de l’emplacement est également important pour la réussite du bouturage à bois sec. Voici quelques éléments à prendre en compte :

  • Optez pour un endroit lumineux mais sans exposition directe au soleil afin d’éviter l’assèchement des boutures.
  • Préférez un lieu abrité du vent et des intempéries, comme une serre froide, un châssis ou une véranda non chauffée.
  • Maintenez une température constante entre 5 et 10 °C pour favoriser l’enracinement.

La patience : le maître-mot pour assurer la réussite de votre bouturage

Le bouturage à bois sec demande de la patience, car l’enracinement et la reprise des boutures peuvent prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Pour surveiller leur évolution, vous pouvez vérifier régulièrement l’apparition de nouvelles feuilles et de bourgeons. Une fois que les boutures ont bien repris, vous pourrez les transplanter dans des pots individuels ou en pleine terre, en veillant à respecter leurs besoins spécifiques en termes d’exposition, d’arrosage et de fertilisation.

Melie

En tant que rédactrice web, Mélie aime écrire sur des sujets qui lui tiennent à cœur tels que le jardinage et la décoration. Sur Agrapresse, cette plant lover vous partage tous ses conseils pour chouchouter vos plantes et aménager votre jardin à la perfection.

5/5 - (21 votes)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Sharing is Caring

Help spread the word. You're awesome for doing it!