Brise-vue : connaissez-vous la réglementation ? Etes-vous bien en règle ?

Vous souhaitez préserver votre intimité et vous protéger des regards indiscrets de vos voisins ?

Installer un brise-vue dans votre jardin peut être une solution efficace. Non seulement il permet de limiter la visibilité depuis l’extérieur, mais il peut également servir de protection contre le vent, de délimitation d’espace ou encore d’élément décoratif.

Réglementation concernant les brise-vues : que dit la loi ?

Avant de procéder à l’installation d’un brise-vue, il convient de prendre en compte la réglementation en vigueur. En France, il n’y a pas de loi spécifique concernant les brise-vues, mais plusieurs textes encadrent leur utilisation :

  • Le Code civil : selon l’article 663 du Code civil, chaque propriétaire a le droit de clore son terrain. Cela inclut donc la pose d’un brise-vue pour délimiter sa propriété.
  • Le Plan local d’urbanisme (PLU) : ce document fixe les règles d’urbanisme applicables sur le territoire d’une commune. Il peut contenir des dispositions spécifiques concernant les clôtures et les brise-vues.
  • Le règlement de copropriété ou le cahier des charges du lotissement : ces documents peuvent également préciser certaines contraintes relatives aux brise-vues, notamment en termes de hauteur, de couleur ou de matériaux.

Les démarches à effectuer avant l’installation d’un brise-vue

Pour éviter tout litige avec vos voisins ou la mairie, il est essentiel de bien vous renseigner sur les règles applicables et d’effectuer les démarches nécessaires :

  1. Consulter le PLU : vérifiez si votre commune impose des contraintes particulières pour l’installation d’un brise-vue (hauteur maximale, matériaux autorisés, distance par rapport à la limite de propriété…).
  2. Vérifier le règlement de copropriété ou le cahier des charges du lotissement : ces documents peuvent contenir des restrictions concernant les brise-vues. Il est important de les respecter pour éviter d’éventuels conflits avec vos voisins.
  3. Demander l’autorisation à la mairie si nécessaire : selon la taille et la nature du brise-vue, une déclaration préalable de travaux peut être exigée. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître les modalités à suivre.

Quelques conseils pratiques pour bien choisir et installer votre brise-vue

Maintenant que vous connaissez la réglementation applicable aux brise-vues, voici quelques conseils pour bien sélectionner et poser votre équipement :

  • Choisir le bon matériau : les brise-vues peuvent être réalisés en divers matériaux (bois, PVC, métal, toile…). Optez pour celui qui correspond le mieux à vos besoins et respecte les contraintes imposées par la réglementation.
  • Respecter la hauteur maximale autorisée : veillez à ne pas dépasser la hauteur limite fixée par le PLU de votre commune ou par le règlement de copropriété/le cahier des charges du lotissement.
  • Maintenir une distance suffisante avec la limite de propriété : pour éviter les conflits avec vos voisins, il est préférable d’implanter votre brise-vue à une distance raisonnable de la limite séparative.
  • Penser à l’entretien et à la durabilité : privilégiez un brise-vue facile d’entretien et résistant aux intempéries pour garantir sa pérennité dans le temps.

En somme, installer un brise-vue dans votre jardin peut vous offrir de nombreux avantages. Toutefois, il est essentiel de bien se renseigner sur la réglementation en vigueur et de respecter les différentes contraintes pour profiter pleinement de votre nouvel équipement sans causer de désagréments à vos voisins ou vous exposer à des sanctions administratives.

Armand

Passionné de nature, Armand est un jeune trentenaire qui a la main verte. Grâce à ses connaissances et son expertise en jardinage, vous êtes entre de bonnes mains !

5/5 - (23 votes)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Sharing is Caring

Help spread the word. You're awesome for doing it!