Le laurier-rose est-il sensible au gel ? Comment bien le protéger pendant l’hiver ?

Le laurier-rose (Nerium oleander) est un arbuste méditerranéen qui apporte une touche d’exotisme à votre jardin avec ses jolies fleurs colorées et parfumées.

Mais attention, il est particulièrement sensible au froid et aux gelées hivernales. En effet, même si certains cultivars supportent des températures allant jusqu’à -10°C, il est généralement admis que le laurier-rose ne résiste pas bien à des températures inférieures à -5°C.

Protéger le laurier-rose du froid : quelques astuces

Pour préserver votre laurier-rose du gel et lui assurer une bonne santé tout au long de l’hiver, voici quelques conseils :

  • Choisir un emplacement adéquat : Privilégiez un endroit abrité des vents froids, avec une exposition ensoleillée. Cela permettra à votre arbuste de profiter de la chaleur accumulée dans les murs ou les sols lors des journées ensoleillées.
  • Paillez le pied de l’arbuste : Pour protéger les racines du froid, étalez une couche de paillage (feuilles mortes, paille, écorce) d’environ 10 cm d’épaisseur au pied de votre laurier-rose. Cela limitera les fluctuations de température et maintiendra l’humidité du sol.
  • Enveloppez le tronc et les branches : Utilisez un voile d’hivernage, un tissu épais ou une couverture pour envelopper le tronc et les branches de votre laurier-rose. Fixez-le avec des liens ou du ruban adhésif pour que cela tienne bien en place. Cette protection doit être installée avant les premières gelées et retirée dès que les températures remontent.
  • Rentrez votre laurier-rose en pot : Si vous avez un laurier-rose en pot, il est préférable de le rentrer à l’intérieur pendant l’hiver, dans une pièce lumineuse et non chauffée (température idéale entre 5°C et 10°C). Pensez à réduire les arrosages durant cette période.

Le choix des cultivars pour mieux résister au froid

Afin d’optimiser la résistance de votre laurier-rose au gel, vous pouvez opter pour des cultivars spécifiques, plus tolérants aux basses températures. Parmi ces derniers, on trouve :

  • Le Nerium oleander ‘Hardy Red’ : avec ses fleurs rouge vif, ce cultivar peut supporter des températures allant jusqu’à -12°C.
  • Le Nerium oleander ‘Petite Pink’ : aux fleurs roses délicates, ce petit arbuste résiste jusqu’à -10°C.
  • Le Nerium oleander ‘White Lady’ : avec ses fleurs blanches, il supporte également des températures jusqu’à -10°C.

Surveiller et réagir en cas de gel

Malgré toutes les précautions prises pour protéger votre laurier-rose du gel, il se peut que vous constatiez des dommages sur l’arbuste après une période de froid intense. Dans ce cas, ne vous précipitez pas pour tailler les parties abîmées, car cela pourrait fragiliser davantage l’arbuste. Attendez plutôt le printemps et le redémarrage de la végétation pour évaluer les dégâts et procéder aux tailles nécessaires.

En suivant ces conseils, vous devriez pouvoir profiter de votre laurier-rose même en hiver et assurer sa bonne santé malgré les aléas climatiques. N’oubliez pas que cet arbuste est toxique, alors prenez soin de manipuler ses feuilles et branches avec des gants appropriés et tenez-le à l’écart des enfants et animaux domestiques.

Livio

Inspiré par les grands espaces et ses nombreuses aventures, Livio vous livre des conseils pratiques pour sublimer votre jardin et prendre soin de toutes vos plantations !

5/5 - (19 votes)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Sharing is Caring

Help spread the word. You're awesome for doing it!