Finissez-en avec les Aleurodes : Les secrets naturels que les jardiniers ne vous diront jamais!

L’aleurode, une petite mouche blanche, est facilement identifiable au sein d’un milieu végétal. Le simple mouvement d’une plante suffit pour envoyer un essaim de ces minuscules insectes dans les airs. Bien que ne mesurant que 3 mm et inoffensifs pour l’homme, ils présentent un véritable danger pour nos plantes car ils peuvent leur transmettre des phytovirus. Il est donc primordial de savoir comment s’en débarrasser.

Comprendre l’aleurode

Avant d’entamer un combat, il est important de connaître son adversaire. L’aleurode, également appelée “mouche blanche”, appartient à la famille des hémiptères, qui inclut d’autres nuisibles tels que les pucerons, cochenilles et punaises. Les aleurodes sont de petits insectes causant d’importants dégâts sur une grande variété de végétaux, des pommes de terre aux agrumes, sans oublier vos plantes d’intérieur et fleurs.

Diversité des Aleurodes : Quatre espèces principales

Il existe plusieurs variétés de cet insecte ravageur. On compte parmi elles l’aleurode des serres, originaire d’Amérique centrale, qui affectionne les environnements chauds et attaque aussi bien les plantes ornementales que potagères. L’aleurode du tabac, quant à elle, a été identifiée pour la première fois dans des plantations de tabac en Grèce et est désormais présente dans les régions tropicales et sous nos latitudes plus tempérées.

Lutte naturelle contre les aleurodes

Face à des colonies bien établies, une solution simple et naturelle est la pulvérisation d’un mélange d’eau et de savon noir. Dans les serres, l’utilisation de plaquettes jaunes collantes permet de piéger les aleurodes adultes. Il est aussi recommandé d’aérer les serres et d’arroser les plantes, le froid et l’humidité étant les ennemis de ces insectes.

L’Usage de rrédateurs naturels pour éradiquer les aleurodes

Un autre moyen de lutte naturel réside dans l’utilisation de la micro-guêpe, prédateur naturel de l’aleurode. Cette guêpe pond ses œufs dans les nymphes d’aleurodes, stoppant leur développement. Il est également recommandé de vérifier le revers des feuilles à la recherche d’œufs d’aleurodes et de les brûler pour prévenir leur éclosion.

Prudence avec les insecticides

Il est préférable d’éviter les insecticides qui ne font pas de distinction entre nuisibles et auxiliaires du jardin. L’utilisation d’insecticides peut également éradiquer les prédateurs de l’aleurode et affecter négativement la vie du sol.

Alerte aux tomates : Plantes préférées des aleurodes

Les tomates sont particulièrement attrayantes pour les aleurodes. Ces insectes piquent et sucent la sève des feuilles, sécrétant du miellat qui favorise l’apparition de la fumagine, une maladie cryptogamique. Il est donc crucial de surveiller vos tomates et d’appliquer les méthodes de lutte naturelle si nécessaire.

Livio

Inspiré par les grands espaces et ses nombreuses aventures, Livio vous livre des conseils pratiques pour sublimer votre jardin et prendre soin de toutes vos plantations !

4/5 - (30 votes)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Sharing is Caring

Help spread the word. You're awesome for doing it!