Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 22 janvier 2016

Régions : une majorité de vice-présidents à l’agriculture sont agriculteurs


Si, comme cela est pressenti, les Pays de la Loire nomment une agricultrice au poste de vice-président à l’agriculture, la majorité des présidents de Régions (sept sur treize en métropole) auront choisi un agriculteur à cette fonction. À noter qu’aucun des nouveaux vice-présidents à l’agriculture n’est issu des rangs d’Europe Ecologie Les Verts, contrairement à la période 2010-2015.


Sur les douze nouveaux présidents de Régions à avoir déjà réparti les fonctions au sein de leur exécutif, six ont choisi un agriculteur pour devenir leur vice-président à l’agriculture (en métropole), et une agricultrice est pressentie en Pays de la Loire. Ainsi la majorité de ces nouveaux « ministres de l’agriculture régionaux » seraient des agriculteurs (sept sur treize). Ces nominations apparaissent à gauche comme à droite. En voici la liste détaillée : en Bretagne, élu sur la liste Jean-Yves le Drian (PS), Olivier Allain est l’actuel président de la Chambre d’agriculture des Côtes-d’Armor – il a promis de quitter cette fonction s’il était élu – et l’ex-président de la FDSEA. En Normandie, élue sur la liste d’Hervé Morin (UDI), Clothilde Eudier est agricultrice en polyculture élevage et militante LR. En Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, élu sur la liste d’Alain Roussel (PS), Jean-Pierre Raynaud est l’ancien président de la Chambre d’agriculture de Dordogne (FDSEA-JA) et l’actuel président de la Fédération des coopératives agricoles d’Aquitaine (FRCAA). Il exerçait déjà cette fonction depuis 2010 au conseil régional d’Aquitaine. En Languedoc-Midi Pyrénées, élu sur la liste de Carole Delga (PS), Vincent Labarthe occupait déjà cette fonction à la région Midi-Pyrénées depuis 2010 ; il est président de l’Arepo, un réseau de gouvernements régionaux et d’associations de producteurs impliqués dans les produits d’origine. En Bourgogne-Franche-Comté, élue sur la liste de Marie-Guite Dufay (PS), Sophie Fonquernie exerçait déjà cette fonction à la région Franche-Comté. Elle est membre du conseil d’administration de l’Association de développement international (Afdi), liée à la FNSEA et aux chambres d’agriculture, et membre du Conseil économique, éthique et social (CEES) et du Haut conseil aux biotechnologies (HCB). En Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, élu sur la liste de Philippe Richert (LR), Philippe Mangin est l’ancien président de Coop de France. La région Pays de la Loire doit encore nommer ses vice-présidents, le 25 janvier prochain. Lydie Bernard, vice-présidente de la Chambre d’agriculture de Vendée, par ailleurs élue FDSEA, est pressentie pour le poste, apprend-on dans l’entourage du président de région, Bruno Retailleau (LR).

Pas de vice-président à l’agriculture en Paca

Dans les autres régions, les chargés de l’agriculture exercent des métiers très divers. En Ile de France, élue sur la liste de Valérie Pécresse (LR), Anne Chain-Larché est sénatrice LR en Seine-et-Marne, pharmacienne de formation. En Nord-Pas de Calais-Picardie, élue sur la liste de Xavier Bertrand (LR), Sophie Lesne est maire du Quesnoy depuis 2014, par ailleurs fille d’agriculteur. En Auvergne-Rhone Alpes, élue sur la liste LR de Laurent Wauquiez (LR), Emilie Bonnivard (Divers droite) est responsable développement territorial dans une antenne régionale de la Caisse des dépôts. Dans la région Paca, il n’existe pas de vice-président à l’agriculture, en revanche, le nouveau président Christian Estrosi (LR) a nommé un vice-président en charge de la ruralité et du pastoralisme, en la personne d’Eliane Barreille, maire de Malijai (Alpes-de-Haute-Provence), jusqu’en 2014. En Centre Val de Loire, élu sur la liste de François Bonneau (PS), François Huwart (PRG) est l’ancien secrétaire d’Etat au Commerce extérieur de Lionel Jospin, et un proche de Jean-Michel Baylet (PRG). En Corse, élu sur la liste de Gilles Siméoni (Per A Corsica), le nouveau président de l’Office de développement agricole et rural de la Corse (Odarc), François Sargentini, retraité, est l’un des leaders du parti nationaliste Indipendenza. Il faut noter que contrairement à la période 2010-2015, on ne compte dans les régions aucun vice-président à l’agriculture qui soit issu des rangs d’Europe Ecologie Les Verts. C’était par exemple le cas de Jean-Louis Robillard dans le Nord-Pas de Calais.

MR



Téléchargement