Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 04 mai 2018

Phytosanitaires : l’Efsa avance sur l’évaluation des risques cumulés


L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) est en train de finaliser son évaluation portant sur les effets cumulés de l’exposition aux pesticides dans les aliments pour le système nerveux et thyroïdien humain. Cette analyse de risques devraient être présentée d’ici la fin de l’année. Un outil d’évaluation de l’exposition cumulée aux pesticides a été développé par l’Institut national pour la santé publique et l’environnement des Pays-Bas.

Une proposition pour « un modèle de données pour les évaluations probabilistes de l’exposition cumulative par voie alimentaire aux pesticides » a déjà été publiée par l’Efsa. Un premier pas vers l’objectif à terme d’intégrer les risques cumulés dans l’évaluation réglementaire des pesticides. « Une base de données devrait être développée et alimentée au cours des trois prochaines années et, à partir de là, les évaluateurs du risque à l’échelle européenne et nationale auront les moyens de réaliser » ce type d’évaluation, se félicite l’agence européenne.

Les substances qui devraient être prises en compte dans l’évaluation des risques pour le système nerveux et thyroïdien ont été identifiées par les experts en pesticides de l’Efsa. Et au cours des prochaines années, d’autres organes, tissus et systèmes seront analysés, tels que le foie, les reins, les yeux ou encore le système reproductif ou développemental.

Cette méthodologie repose sur l’hypothèse que des pesticides qui engendrent les mêmes effets spécifiques peuvent engendrer une toxicité cumulée conjointe, même s’ils n’ont pas les mêmes modes d’action.

AG