Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 13 octobre 2017

OMC : l’UE et le groupe de Cairns souhaitent des décisions agricoles à Buenos Aires


L’UE et le groupe de Cairns, qui réunit les pays partisans de la libéralisation du commerce agricole (1), ont appelé le 9 octobre à l’adoption, lors de la 11e Conférence ministérielle de l’OMC en décembre à Buenos Aires, d’une « nouvelle discipline sur le niveau global des soutiens internes qui faussent le plus les échanges », tout en tenant compte des besoins particuliers des pays en développement. Ils ont adopté une déclaration en ce sens en marge d’une rencontre préparatoire informelle de deux jours à Marrakech à laquelle ont participé les représentants de plus de 30 membres de l’organisation.

En juillet dernier, l’UE a proposé, avec le Brésil et d’autres, de plafonner ces subventions proportionnellement à la valeur de la production agricole (2).

« Le temps de l’ambition est venu », a déclaré à Marrakech la commissaire européenne au commerce, Cecilia Malmström. « Il y a quelques sujets prometteurs sur la table, mais dans tous les domaines il y a encore beaucoup de travail à faire », a commenté pour sa part, à l’issue des échanges de vues, le directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo. « Si les ministres veulent un succès à Buenos Aires, quelque chose de plus doit se passer dans les jours et semaines à venir ».

La commissaire européenne a saisi l’occasion pour faire le point des négociations commerciales en cours entre l’UE et le Mercosur avec les représentants brésilien et argentin (3).

L’UE a complété les procédures à l’OMC pour la mise en œuvre, en ce qui la concerne, de la décision sur l’élimination des subventions agricoles à l’exportation prise lors de la 10e Conférence ministérielle de l’organisation mondiale, en décembre 2015 à Nairobi. Elle a soumis à cet effet à Genève ses listes tarifaires révisées, qui tiennent compte aussi du résultat d’autres négociations récentes, y compris celles liées aux élargissements de l’Union.

La décision de Nairobi instaure aussi de nouvelles règles pour les autres types de soutiens à l’exportation, les crédits à l’export notamment.

(1) Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Guatemala, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Pakistan, Pérou, Thaïlande, Uruguay, Vietnam

(2) Voir n° 3605 du 24/07/17

(3) Voir même numéro

FXS



Téléchargement