Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 17 mars 2017

Libre-échange UE/Mercosur : les Vingt-huit « déterminés », leurs agriculteurs sur la défensive


Selon les dirigeants des Vingt-huit, les négociations de libre-échange menées par Bruxelles doivent progresser « avec détermination », y compris celles avec le Mercosur. À l’inverse, les organisations agricoles de l’UE affichent leurs réserves à la veille d’une nouvelle série de pourparlers commerciaux avec le bloc sud-américain. Et craignent que ceux avec le Japon – qui, en revanche, sont positifs pour leur secteur – aboutissent à des résultats « moins ambitieux » que prévu.


« Toutes les négociations menées actuellement en vue de la conclusion d’accords de libre-échange ambitieux et équilibrés, y compris avec le Mercosur […] », doivent progresser « avec détermination », ont estimé les chefs d’État et de gouvernement des Vingt-huit réunis le 9 mars à Bruxelles, notant à ce propos que les pourparlers commerciaux avec le Japon « sont les plus proches d’une conclusion rapide » (1).

En revanche, dans une lettre adressée à la commissaire européenne au commerce, Cecilia Malmström, les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca) s’inquiètent du caractère « incertain » des résultats des discussions avec le Japon qui, selon elles, risquent de s’avérer « moins ambitieux » que prévu, alors que l’accord visé avec ce pays est le seul qui puisse « améliorer la balance commerciale positive » de leur secteur.

Mais c’est surtout la perspective d’un nouveau cycle de pourparlers avec le bloc sud-américain (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay), du 20 au 24 mars à Buenos Aires, qui préoccupe le Copa-Cogeca. Les deux parties doivent aborder à cette occasion le chapitre sanitaire. Les organisations agricoles avertissent, dans leur lettre à la commissaire européenne, que, si l’UE n’impose pas ses normes minimales en la matière, elles « s’opposeront à tout progrès sur les autres volets de la négociation ».

Un « choc drastique »

« La dernière étude du Centre commun de recherche conclut que le secteur agricole européen devrait inévitablement faire face à des pertes importantes, de plus de 7 milliards € », du fait du libre-échange avec le Mercosur, rappelle aussi le Copa-Cogeca dans sa lettre, dont copie a été adressée aux commissaires à l’agriculture Phil Hogan et à la santé et la sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis.

Il relève de même que « la plus récente étude menée par la direction de l’agriculture (de la Commission) a confirmé le choc drastique que représente un accord commercial sans règles équitables entre l’UE et le Mercosur pour plusieurs secteurs tels que le bœuf, la volaille et les fruits ».

« Un large accord politique cette année », selon le Brésil

« Il y a une intensification de nos discussions avec l’UE et nous entrons dans une phase de prise de décision », a estimé le 14 mars le nouveau ministre brésilien des affaires étrangères, Aloysio Nunes. « Nous signerons un large accord politique cette année et négocierons plus tard les sujets les plus délicats ». « Le retrait des États-Unis d’accords tels que le Partenariat transpacifique (TPP) […] nous offre sans aucun doute de nouvelles opportunités », a ajouté le ministre brésilien.

(1) Voir n° 3586 du 13/03/17

Accords commerciaux et Brexit

Les chefs d’État et de gouvernement des Vingt-huit se sont également félicités, le 9 mars, de la « perspective de l’application provisoire imminente » de l’accord de libre-échange avec le Canada (CETA), « signal clair à l’heure où des tendances protectionnistes apparaissent à nouveau ». Rendant compte à la Chambre des communes des résultats de ce sommet le 14 mars, la première ministre britannique, Theresa May, a déclaré que cet accord et celui prévu avec le Japon « jetteront les fondations pour la poursuite de nos relations commerciales avec ces pays lorsque nous quitterons l’UE ».

« Dans le même temps, nous allons également saisir l’occasion pour forger nos propres accords commerciaux et pour aller au-delà des frontières de l’Europe afin de construire des relations avec de vieux amis de même que de nouveaux alliés », a-t-elle ajouté.

FXS



Téléchargement