Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 21 avril 2017

Les charcutiers industriels demandent aux distributeurs de « rouvrir d’urgence les négociations commerciales »


« Au-delà de l’impérieuse nécessité de mettre fin aux pratiques commerciales déloyales […], la Fict (industriels charcutiers, traiteurs et transformateurs de viandes) demande à Messieurs Leclerc, Naouri, Papin, Plassat et à l’ensemble des dirigeants des enseignes de […] rouvrir d’urgence les négociations commerciales », a réaffirmé Robert Volut, président de la Fict, le 14 avril. Trois jours avant, l’Observatoire des prix et des marges confirmait « un déséquilibre flagrant » entre industriels charcutiers et distributeurs. « La marge est de 79 cts au kilo pour les GMS contre 16 cts au kilo pour l’industrie charcutière », soit « cinq fois moins », dénonce la Fict. Tous rayons alimentaires confondus, la marge moyenne de la grande distribution est de 1,3 %. Mais la Fict rappelle, en s’appuyant sur le rapport de Philippe Chalmin, que les rayons charcuterie représentent « 55 % de la marge nette positive des enseignes. » Par ailleurs, les industriels affirment que « l’augmentation des prix des pièces de découpe de porc coûte à l’industrie environ 55 M€ par mois, soit 10 % de son chiffre d’affaires. »

Clio RANDIMBIVOLOLONA



Téléchargement