Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 21 avril 2017

Le plan EcoAntibio 2 a été lancé le 19 avril par Stéphane Le Foll


Le plan EcoAntibio 2 a été lancé le 19 avril par Stéphane le Foll. Il couvre la période 2017 à 2021 et s’inscrit dans le cadre du premier plan EcoAntibio 2012-2015 sous l’approche « One heath, une seule santé ». EcoAntibio 2 compte 20 actions, « davantage orientées vers des mesures incitatives plutôt que réglementaires », selon le ministère, répondant ainsi à une recommandation faite par le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER). Le plan s’articule autour de quatre axes :
 1.- développer les mesures de prévention des maladies infectieuses et faciliter le recours aux traitements alternatifs, 2.- communiquer et former sur les enjeux de lutte contre l’antibiorésistance, sur la prescription raisonnée des antibiotiques et sur les autres moyens de maîtrise des maladies infectieuses, 3.- mettre à disposition des outils d’évaluation et de suivi du recours aux antibiotiques, ainsi que des outils pour leur prescription et administration responsables et 4.- s’assurer de la bonne application des règles de bon usage au niveau national et favoriser leur adoption aux niveaux européen et international. Le premier plan EcoAntibio comptait une quarantaine d’actions. À l’inverse du premier plan, il n’y a pas de fixation d’objectifs de réduction de l’utilisation des antibiotiques. Par contre, une bonne partie des recommandations du CGAAER (voir Agra Presse n°3591) a été suivie dans le plan EcoAntibio 2, notamment favoriser la recherche sur les méthodes alternatives aux antibiotiques, mettre en place une base de données sur l’utilisation des antibiotiques, continuer à communiquer et à former, augmenter les contrôles et défendre la position de la France au niveau européen et mondial.

ED



Téléchargement