Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 21 avril 2017

Donald Trump relance les pressions internationales contre la politique laitière canadienne


En visite dans l’État du Wisconsin pour lancer sa campagne « Achetez américain, embauchez américain », Donald Trump a déclaré le 18 avril que son administration « défend nos producteurs laitiers », ajoutant que, « au Canada, des choses très injustes sont arrivées pour (eux) et d’autres ». Le président américain n’a pas précisé les dispositions en cause, mais ses propos pourraient relancer les pressions exercées par les industriels laitiers aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande, dans l’UE et au Mexique pour que soient déposées des plaintes à l’OMC contre un accord de 2016 entre producteurs et transformateurs canadiens qui, selon ces industriels, fixe un prix pour les ingrédients destinés à la fabrication de fromage inférieur au coût de production, au détriment des importations (1).

Interrogé, le ministre néo-zélandais du commerce, Todd McClay, a expliqué que son gouvernement « évalue actuellement la conformité » de la politique laitière canadienne avec les règles de l’OMC. « Ensemble avec d’autres pays exportateurs, dont les États-Unis, nous avons mis en question cette politique lors des réunions du comité de l’agriculture de l’OMC, pas plus tard que le mois dernier », a-t-il précisé.

Wellington est « clairement en train de construire une coalition de ceux qui sont prêts à porter l’affaire devant l’OMC », a assuré de son côté le président de l’Association des entreprises laitières de Nouvelle-Zélande, Malcolm Bailey.

« Je ne m’attends pas à ce qu’il y ait beaucoup de pays qui fassent autre chose que soutenir une action à l’OMC contre le Canada », a commenté pour sa part le dirigeant par interim de l’association australienne des producteurs de lait, John McQueen.

(1) Voir n° 3562 du 26/09/2016

FXS



Téléchargement