Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 09 février 2018

Des eurodéputés dénoncent une « attaque » américaine contre les aides de la Pac


Les enquêtes anti-subventions et antidumping de Washington sur les importations d’olives espagnoles aux États-Unis, importations qui ont atteint 71 millions € en 2016, sont en fait une « attaque contre le soutien agricole de l’UE dans le cadre de la Pac », s’inquiètent, dans une question appelant une réponse orale de la Commission de Bruxelles, les présidents des commissions de l’agriculture et du commerce international du Parlement européen, le démocrate-chrétien polonais Czesław Adam Siekierski et le socialiste allemand Bernd Lange (1). Ces procédures, qui se traduisent déjà par l’application de droits provisoires aux frontières, remettent en cause des mesures européennes – paiements directs, aide aux jeunes exploitants… – qui ne sont pas liées à la production et « remplissent pleinement les critères de l’OMC », mettent en garde les deux eurodéputés.

« La Commission est totalement consciente de l’importance de ce dossier et de ses implications systémiques », a assuré récemment la commissaire européenne au commerce, Cecilia Malmström, en réponse à la question écrite de quatre parlementaires espagnols. Rappelant que son collègue chargé de l’agriculture Phil Hogan et elle-même ont soulevé la question avec leurs homologues à Washington, elle souligne que, « avec les réformes successives de la Pac, l’UE a fourni une contribution très substantielle à l’abandon des subventions qui faussent les échanges en agriculture, encourageant ainsi les autres membres de l’OMC à faire de même ».

La décision finale de l’administration américaine suite à ses enquêtes sur les olives espagnoles est attendue le 9 avril prochain, précise la commissaire européenne, avertissant que, en fonction de ces conclusions, Bruxelles « examinera toutes les options et actions futures ».

(1) Voir n° 3629 du 29/01/18

FXS



Téléchargement